SOUTENANCES PUBLIQUES 2023 À L’ACADEMIE DE POLICE : LES DEBATS SCIENTIFIQUES SONT OFFICIELLEMENT LANCES

Affichages : 976

« Je déclare ouverte la session 2023 des soutenances de fin de cycle de formation des élèves commissaires de Police de la 7e promotion ». C’est par cette formule que le Secrétaire Général du Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, Monsieur Edgard Sié SOU, a officiellement lancé les soutenances des mémoires de fin de cycle de formation des élèves commissaires, le lundi 26 juin 2023 à l’Académie de Police, sise à Pabré. Après l’évaluation générale des élèves officiers, c’est le tour des élèves commissaires de police de faire face à l’ultime épreuve de leur dernière unité d’enseignement intitulée « Rédaction et soutenance de mémoire ».

Cette cérémonie de lancement officiel des soutenances s’est tenue en présence de plusieurs autorités parmi lesquelles le Directeur Général de la Police Nationale, la Présidente du Conseil d’Administration de l’Académie de Police et le Commandant de la 3è Région de la Gendarmerie Nationale.

Ainsi, deux jours durant, du 26 au 27 juin 2023, l’Académie va être un cadre privilégié pour la recherche scientifique dans le domaine de la sécurité. En effet, les quatorze (14) impétrants dont quatre (04) de la République du Tchad vont défendre les résultats des recherches sur les mémoires qu’ils ont produits. L’importance de la recherche scientifique pour le développement durable est indéniable et les résultats issus des différents travaux contribueront certainement à l’amélioration du dispositif sécuritaire actuel, foi du Secrétaire Général.

Tout en saluant la présence des autorités et les membres de jurys pour leur accompagnement, le Directeur général de l’Académie, le Commissaire Divisionnaire de police TAPSOBA Edmond a, quant à lui, rappelé l’objectif de cette activité pédagogique. En effet, l’épreuve vise à évaluer, d’une part, les capacités des élèves commissaires de police à rédiger un mémoire selon les normes scientifiques et d’autre part, leurs aptitudes communicationnelles à défendre ce mémoire en public.

A l’issue de cette cérémonie solennelle de lancement, c’est l’élève commissaire de Police KI Théodore, Délégué Général des élèves, qui a montré la voie à suivre en obtenant la mention « Très bien » pour la qualité de ses travaux de recherches sur le thème : « Voirie urbaine et congestion routière dans la ville de Ouagadougou ». En attendant les prestations des treize (13) autres impétrants, le Directeur des études et des stages, le Commissaire Principal MALO Tahaboué sait compter sur eux pour faire des présentations de belle facture et souhaite surtout que leurs différents documents de mémoires proposent des solutions susceptibles de d’éclairer les décisions des autorités.

Bonne inspiration à tous les impétrants !