RENTREE ACADEMIQUE 2023-2024 : LES ACTIVITES PEDAGOGIQUES SONT OFFICIELLEMENT LANCEES

Affichages : 590

Les activités pédagogiques comptant pour l’année académique 2023-2024 de l’Académie de Police ont officiellement été lancées par son Directeur général, le Commissaire divisionnaire de police TAPSOBA Edmond. Ce lancement est intervenu le vendredi 24 novembre 2023 au cours d’une cérémonie de rentrée solennelle organisée dans un contexte à forts défis sécuritaires sous le thème « Rôle de l’éducation et de la société dans la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent chez les jeunes ». 

Cette cérémonie s’inscrit dans le cadre de la perpétuation d’une tradition instituée par l’école depuis son ouverture en 2015 pour marquer d’une pierre blanche le début de chaque année académique. Elle concerne cette année, les élèves commissaires et officiers de police de la 8e promotion (2e année de leur cursus de formation) et leurs cadets de la 9e promotion arrivés en octobre dernier.

Comme il est de coutume à l’Académie de Pabré, l’activité a été marquée par une conférence inaugurale (substance en annexe) animée par M. Sanoussa GANSONRE, consultant en police de proximité et Président du centre pour la promotion sécuritaire axée sur l’éducation et la communauté (CESEC). Pour la circonstance, les débats ont été facilités par le Commissaire divisionnaire de police TRAORE Lassina, Secrétaire Général de l’Ecole National de Police. Deux (02) heures durant, le conférencier a tenu en haleine le personnel, les élèves et les illustres invités qui ont effectués le déplacement.

Au sortir de cette conférence, les participants ont salué la qualité des échanges et entendent mettre en pratique les recommandations faites par le communicateur. C’est donc sur une note positive que la cérémonie a pris fin avec les encouragements et les remerciements du Directeur général à l’endroit du conférencier, du personnel et des élèves.

Bonne et fructueuse année académique 2023-2024 !

 

ANNEXE : que retenir de la conférence ?

La radicalisation et l’extrémisme violent chez les jeunes est une situation inquiétante dans notre contexte de reconquête du territoire.  En effet, elle tire son origine de l’ignorance, de la marginalisation, de la démission des parents et de la perte des valeurs communes entre autres.

Face à l’incivisme caractérisé, la dépravation des mœurs et la cupidité qui minent la jeunesse, les auteurs et leaders d’opinion tirent la sonnette d’alarme et l’opinion nationale se plaint de la qualité et de l’orientation de l’éducation et de l’enseignement. En effet, l’éducation est l’arme par excellence qu’il faudra brandir pour lutter contre l’insécurité et ses corollaires mais surtout pour renverser cette tendance et bâtir un avenir meilleur.

Faut-il alors travailler à changer les mentalités ou fermer les yeux en espérant qu’un changement positif s’opère ? En guise de réponse, le conférencier a appelé à un sursaut patriotique de toutes les forces vices de la nation pour accompagner les acteurs du domaine de la formation et de l’enseignement vers une autre approche éducative ; une approche dans laquelle l’éducation va tirer son fondement de notre culture qui prône des valeurs telles que l’amour du prochain, la tolérance, le pardon, le respect, le partage, la pudeur, l’intégrité, etc.

Le changement commence par soi-même !